2017 sera la première année d’un nouveau cycle !

Quel que soit l’angle sous lequel on regarde ce passage d’année, le changement à venir semble évident.

Les numérologues vous feront remarquer que le total des chiffres de l’année 2016 fait 9 (2 +0 +1 +6=9) et que 2017 fait 10. Le chiffre neuf (9) étant celui de la fin du cycle, le un (1) marquant le début d’un nouveau cycle.

Yanis-voyance voit lui l’« amorce d’un tournant majeur de notre histoire, qui va entraîner des changements profonds et durables dans nos modes de vie, de consommation, et de production. »

Didier Lustig, nous livre une autre explication : « Quel que soit le modèle, la théorie des ères affirme donc que nous vivons la période extrême d’un cycle commencé bien avant les débuts de l’histoire, quelque part vers la fin du paléolithique moyen qui vit la disparition de l’homme de Neandertal. »

Je vous rassure, j’ai découvert ces sites pour les besoins de ce billet en faisant une recherche Google sur « année 2017 France tendance astrologique ». Par contre, je vais vous épargner les prévisions du Tarot, des entrailles de poisson, de marc de café, etc. 😛

Pour ceux qui sont plus terre-à-terre, et j’en suis, nous constaterons simplement que la France et son centralisme parisien mortifère arrivent effectivement au bout de leur logique. Le même personnel politique depuis 20 ans se maintient en place en verrouillant un système électoral archaïque qui permet au vainqueur d’imposer sa vision en invalidant les décisions prises par le prédécesseur. Le régime des partis est plus que jamais de vigueur, corrompant l’esprit même de la Ve république. De Gaulle nous avait pourtant mis en gardele diable ne se contente pas de se glisser dans le confessionnal… il y a établi son empire !

La soumission au monde de la finance arrive aussi au bout de son œuvre destructrice ; la France et ses plus de 2 200 milliards de dettes sera insolvable dès que les taux d’intérêt vont remonter… La pyramide de Ponzi de la pseudo dette va s’écrouler et gare à ceux qui auront à perdre.

À l’heure de la crise la peur s’immisce insidieusement dans les esprits, et les citoyens veulent plus de sécurité, sans réaliser qu’ils acceptent ainsi de se laisser emprisonner dans un système qui leur enlève peu à peu, morceau par morceau, des pans de libertés… jusqu’au jour où ils réaliseront qu’ils sont désormais les pions sans pouvoir d’un régime totalitaire qui se fera appeler « démocratie ».

Pour ne pas céder aux peurs, il faut savoir d’où l’on vient. C’est avec des racines profondes que l’on peut affronter toutes les tempêtes ; en pliant comme le roseau ou droit et fier comme un chêne.

La France, en voulant fondre tous les citoyens dans son « une et indivisible république » a coupé les racines des peuples qu’elle a conquis, le plus souvent par la violence et la traîtrise, pour en faire des êtres qui errent, en s’arcboutant à des croyances et des romans, plutôt qu’à des valeurs sûres, issues des anciens, des territoires et de siècles d’histoire et de sagesse.

Comment, dès lors, croire encore que ce système pourra affronter les défis mondiaux qui nous attendent ?

Il est temps de reprendre la main !

Les valeurs de ceux qui nous gouvernent, le pouvoir et l’argent, vont céder le pas aux valeurs qui nous animent tous.

Que cette année 2017 soit donc celle où l’on reprendra la main sur le cours de nos vies, pour que l’amour, la fraternité et la solidarité s’imposent et nous permettent de vivre en paix et en pleine santé !

Excellente année 2017 !

Publié par

Jean-François Mattler

Je suis un poisson du 7 mars 1965. Bien que né à Mulhouse et ayant grandi à Wittenheim, je suis un arrière-petit-fils de Sundgauviens, de Waldighoffen et de Riespach côté paternel et de Walheim et Altkirch, côté maternel. N’en déplaise à un Premier ministre de la France, binational franco-suisse (nationalité suisse non assumée), d’origine catalane par son père, je suis du peuple alsacien !

Laisser un commentaire